autoentrepeneur compte bancaire

Le monde du travail est suffisamment vaste pour accueillir les personnes qui préfèrent travailler dans des sociétés et être de simples salariés et d’autres qui sont plus orientées vers le travail individuel avec la création de leurs micro entreprises.

En effet, cette dernière catégorie opte pour la création d’un projet qui leur tient à cœur et pour lequel ils vont tout mettre en oeuvre pour que cela soit une réussite, en se donnant également les moyens pour y arriver et en s’entourant d’individus qui vont les aider dans cette quête.

Aussi, il leur est indispensable de créer un compte Pro pour leur activité, pour que toutes les transactions ainsi que la comptabilité soient beaucoup plus faciles avec un compte spécialement dédié à la société.

Que faut-il savoir sur les autoentrepreneurs ?

Il faut savoir que l’auto entreprise est un régime  simplifié et non un statut ni une forme juridique, avec une personne porteuse du projet qui crée son entreprise individuelle ou EI et qui devient autoentrepreneur avec la possibilité de choisir divers régimes sociaux et fiscaux pour son EI, et en l’occurrence:

  • il a la possibilité d'être TNS au régime classique de droit commun ou bien au régime micro-social,

  • il peut choisir d'être imposé sur le revenu et cela, au régime réel normal ou bien au régime réel simplifié ou encore au régime micro-social mais également le régime micro-social simplifié.

En somme, un autoentrepreneur est tout simplement un entrepreneur individuel et cela, au régime micro-social et au régime micro-fiscal avec des implications de ces régimes qui consistent en:

  • le paiement des impôts et cela, sur la base de son CA qui est effectivement réalisé,

  • les charges réelles ne sont pas prises en considération,

  • la possibilité de régler son IRPP progressivement et au fur et à mesure qu’il réalise son chiffre d’affaire,

  • pas de paiement des charges sociales, juste celles sur la base de son chiffre d'affaire qui est effectivement réalisé.

Cependant, il est bien utile de souligner le fait que les micro-entrepreneurs jouissent d’un engouement qui est de plus en plus croissant, car les avantages sont assez significatifs et sont bien considérables, aussi bien sur le plan financier mais également en matière de gestion.

Parmi ces avantages, on retrouve:

  • les charges sociales sont moins hautes et c’est un point essentiel et un argument de taille car il constitue une contrainte pour d’autres entreprises,

  • il est possible d’opter pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu ou IR et cela, sous condition bien sûr, et le paiement est périodique sans régularisation chaque année. Il contribue également à bénéficier d’un taux d’imposition qui est bien intéressant,

  • un allègement significatif des formalités comptables mais aussi juridiques.

Quelles sont les activités et les obligations des autoentrepreneurs ?

 

 

Sous le régime d’autoentrepreneur, quelques restrictions existent en ce qui concerne les activités qui peuvent être exercées et qui sont notamment:

  • la création d’une exploitation agricole,

  • la création d’une activité libérale qui relève d’une caisse de retraite,

  • débuter une activité immobilière,

  • la création d’une activité pour la location de matériel durable,

  • entamer une carrière artistique qui est rémunérée en droits d’auteur.

Ainsi, hormis celles citées précédemment, toute autre activité est réalisable, mais il faudrait tenir compte de quelques points qui sont essentiels et qui sont:

  • la TVA, bien qu’elle ne soit pas facturée, n’est pas non plus récupérable,

  • le plafond du chiffre d’affaire est de l’ordre de 82 200 euros par an pour ce qui est des activités commerciales, et 32 900 euros pour les autres, ce qui ne donne pas la possibilité d’embaucher d’autres personnes,

  • aucune prise en compte des charges réelles, mais juste un abattement forfaitaire qui est applicable avec 71 % pour les activités commerciales et artisanales et 50 % pour celles qui relèvent du BIC, ainsi que 34 V pour les activités libérales.

Qu'en est-il des comptes Pros dédiés aux micro-entreprises ?

Il est important de rappeler que l’ouverture d’un compte bancaire qui soit lié à l’activité de l’autoentrepreneur est recommandée pour une simplification de la comptabilité et une meilleure organisation du travail.

Cependant, ce compte, qui est dédié à l’usage professionnel, n’est pas obligatoirement qualifié de compte Pro par les établissements bancaires parce qu’il suffit d’ouvrir un compte indépendant qui soit consacré uniquement à l’activité exercée et un simple compte classique fera l’affaire.

Cela dit, il faut savoir qu’il est possible de procéder à l’ouverture d’une compte Pro soit dans un banque classique ayant une agence physique, ou bien via le net avec les banques en ligne qui sont de plus en plus présentes, comme par exemple : Anytime ou bien Monabanq ou encore Boursorama et d’autres encore.

Toutefois, il convient de choisir l'établissement bancaire qui corresponde le plus aux attentes de chaque autoentrepreneur, pour qu’il soit adapté aux besoins de celui-ci, en tenant compte surtout :

  • des modes de paiement,

  • la possibilité de dépôt de chèque et de l'espèce sur le compte,

  • la possibilité d’encaissement des ventes et des prestations de service à un nom qui est commercial et non un nom propre.

Vu ces critères, certaines banques en ligne ne sont susceptibles de remplir ces tâches et de là, il est important de bien se renseigner, surtout sur ce qui est important avant d’envisager une collaboration, pour une fluidité du travail et plus de praticité.

Aussi, pour bien faire la distinction entre les diverses transactions financières professionnelles et personnelles avec une meilleure gestion comptable, le compte Pro s’impose comme une solution idéale.

En effet, ce compte dédié à l’activité professionnelle sera utilisé pour diverses transactions, telles que:

  • l’encaissement des diverses recettes des ventes mais également des prestations de service,

  • son utilisation comme moyen de paiement au nom commercial de la micro-entreprise,

  • son usage pour toutes les dépenses ainsi que les achats qui sont liés à l'activité auto-entrepreneur,

  • pour l’obtention d’un crédit,

  • pour pouvoir effectuer les prélèvements pour la rémunération, que cela soit par chèque ou bien par virement sur un compte personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *